Bio

Bruno Lapeyre intègre l'École Estienne en 1984. il est reçu en 1985 au concours du CFT Gobelins (Paris), en section Photographie, et à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, en section peinture, dont il sort diplômé en 1991.

Fasciné par l'avènement des nouvelles technologies, il pratique bientôt de manière professionnelle l'infographie et la vidéo puis décide peu à peu d'en revenir à l'art. Ses recherches le ramènent vers les médiums plus classiques comme la peinture et le dessin et à reprendre la photographie à laquelle il confie d'abord la représentation du réel, représentation dont il se décharge peu à peu dans son oeuvre picturale. S'il vise à interroger, en peinture, les sources de la représentation, à demander à partir de quel moment un être est un être, une chose une chose, son travail photographique a fini par prendre le même chemin en figeant une réalité bien au-delà du sensationnel, là où la vie commence à transparaître, le langage à balbutier ou à crier.

Bruno Lapeyre joined l'École Estienne in 1984. In 1985 he passed the entrance exam for the CFT Gobelins in Paris in the photography section and at l'École nationale supérieure des Beaux Arts de Paris, in the painting section. He graduated in 1991.

Fascinated by the arrival of new technologies he soon started working professionally in computer graphics and video. He decided to gradually move back into art. His studies have lead him towards more classic mediums such as painting, drawing.He continues to work at the same time on his photographs entrusting them with representing reality, which he is gradually offloading onto his pictorial work. As reflected in his Morphogenèses he is now trying, through painting, to discover the source of representation, when does a being become a being, an object and object? His photographic work is following the same path by fixing a reality beyond the sensational, there where life begins to emerge, where language first stammers or shouts.